Lecture : L'Île-de-France face au défi de l'économie circulaire

  • par Vincent Jay
  • /
  • 2019-03-14 15:47:20
  • /
  • Grandpariscirculaire.org
  • /
  • 594

L'Institut d'Aménagement et d'Urbanisme d'Île-de-France vient de publier sa Note Rapide N°804 de mars 2019 sur le thème "L'Île de France face au défi de l'économie circulaire". En prenant en compte les flux indirects, on y relève que 20 tonnes de matières sont consommées par an et par francilien ... Extrait :


"Plus qu'un enjeu environnemental, le développement de l'économie circulaire est pour les territoires un impératif économique et plus généralement une affaire de résilience.

C'est particulièrement vrai en Île-de-France, métropole de rang mondial qui importe la quasi-totalité de ses ressources. La Région a d'ailleurs engagé, dans son plan régional de prévention et de gestion de déchets, une dynamique d'économie circulaire pour limiter la consommation et le gaspillage des ressources."

Les métropoles sont à l’origine de plus de 60 % de la consommation des ressources à l’échelle mondiale et 20 % de la population mondiale s’en accapare plus de 80 %.

L’Île-de-France n’échappe pas à cette vérité. Avec ses 12 millions d’habitants et une population qui croît de 50 000 à 60 000 habitants par an depuis trente ans, la région capitale est un gros consommateur de ressources : chaque Francilien consomme 6,5 tonnes de matières par an pour son alimentation, son approvisionnement énergétique ou son aménagement. Ces trois champs d’activité comptent pour 60 % du volume de la consommation totale de matières.

Mais l’empreinte écologique et matérielle d’un Francilien est en réalité bien plus importante en raison de sa forte consommation de produits finis. Ces derniers représentent 31 % de son empreinte écologique et sont très majoritairement fabriqués en dehors de l’Île-de-France, induisant des consommations de matières « cachées ». Par exemple, lorsqu’un Francilien achète une télévision de 11 kg, 2,5 tonnes de matières supplémentaires sont nécessaires pour sa fabrication et sa distribution. Pour fabriquer un ordinateur, il faut 240 kg de combustibles fossiles, 22 kg de produits chimiques et 1,5 t d’eau, des quantités bien plus importantes que le poids final de l’ordinateur. Au total, la consommation visible et invisible d’un Francilien avoisine 20 tonnes par an. (...) "

Ci-dessus, extrait de la note rapide de l'IAU (inclus la photo d'illustration). Ci-dessous Infographie Source : Vincent Augiseau, Sabine Barles, « Bilan de flux de matières de la région Île-de-France en 2015 », université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UMR géographie-cités pour la région Île-de-France, 2018.

Télécharger la note rapide de l'IAU (PDF)

Source et autres ressources de l'IAU sur l'économie circulaire


 Affichage environnemental
 Aménagement territorial
 Diagnostic
 Evaluation
 Indicateurs
 Information
 Observatoire
 Plateformes de connaissance
 Sensibilisation
 Stratégie régionale économie circulaire
 Territoire
 Veille technologique

Modérateur

  • Olivia Boyon

    Chargée de mission

    Suivre
  • Dernière modération le 20/03/2019 - 11:45

    Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Affichage environnemental
     Aménagement territorial
     Diagnostic
     Evaluation
     Indicateurs
     Information
     Observatoire
     Plateformes de connaissance
     Sensibilisation
     Stratégie régionale économie circulaire
     Territoire
     Veille technologique