[Rediffusion] Réemploi dans le bâtiment : outils pour démarrer le chantier - 28 septembre 2021

  • par Circul'R
  • /
  • 2021-10-05 11:22:58
  • /
  • Grandpariscirculaire.org
  • /
  • 299

 

Ce webinaire est le troisième d’une série de 4 qui vous sont proposés en 2021 par la Métropole du Grand Paris en partenariat avec Circul'R. Ces événements ont pour objectif de vous aider à approfondir vos connaissances, de découvrir de nouveaux acteurs, et de vous permettre d’échanger avec des experts sur des thématiques clés d’économie circulaire. 

Vous trouverez dans cet article :

  • Un résumé des principaux points à retenir des échanges avec nos 2 intervenants : Tissa Smagghe, Consultante Economie Circulaire chez Circul’R, et Sébastien Duprat, Directeur Général de Cycle Up
  • Le lien de rediffusion du webinaire ; 
  • Une visite terrain en vidéo de l’atelier du réemploi de Cycle Up (Saint-Ouen) ;
  • Des ressources pour aller plus loin.

Bonne lecture et bons visionnages !

Chiffres clés sur le secteur du bâtiment, qui représente : 
- 70% du volume de déchets générés chaque année en France 
- 40 millions de tonnes de déchets par an, dont +90% sont non-dangereux 
- +50% des déchets inertes

Comment l’économie circulaire peut-elle s’appliquer au secteur du bâtiment ?

Le papillon de la Fondation Ellen MacArthur, appliqué au secteur du bâtiment

L'économie circulaire peut s'appliquer de différentes façons au secteur du bâtiment, on retient en particulier 3 boucles clés (de la plus longue à la plus courte) : le recyclage, la réutilisation, le réemploi

  • Le recyclage :
    • Des chiffres encourageants : +50% des déchets inertes sont recyclés ou valorisés
    • Des objectifs qui n’atteignent pas encore ceux de l’Union européenne et de la France : 70% de recyclage des déchets du bâtiment 
    • Des taux de recyclage très différents en fonction des matériaux considérés en France (3-5% pour le verre plat, 15% pour le plâtre)
    • De plus en plus de filières qui se développent en France pour permettre le recyclage des différentes typologies de matières
    • Une législation qui pousse les acteurs à augmenter les taux de recyclage dans le secteur
  • La réutilisation / le réemploi :
    • Des actions informelles voire non-marchandes aujourd’hui. Exemple : la ferraille et les métaux retrouvent une seconde vie assez facilement car nous avons conscience de leur valeur depuis longtemps (réemployables facilement, coût important).

5 leviers pour déployer l'EC dans le bâtiment, selon l'Alliance HQE-GBC :
1- Optimisation territoriale des flux (synergies entre acteurs, EIT)
2- Sobriété (écoconception, technologie BIM pour Building Intelligence Model)
3- Allongement de la durée de vie (écoconception, évolutivité du bâtiment, déconstruction préservante)
4- Création de ressources et limitation des déchets (massification du réemploi, de la réutilisation, généralisation du tri 7-flux)
5- Engagement des parties prenantes (sensibilisation et (in)formation des acteurs du secteur)

Le réemploi dans le bâtiment face à plusieurs challenges :

  • Acceptabilité : équipements et matériaux issus du réemploi perçus comme étant de moindre qualité et moins fiables ;
  • Manque de moyens logistiques : impossibilité de stocker de grandes quantités de matériaux sur les chantiers et manque d’espaces de stockage dédiés à proximité ;
  • Contrainte économique : pour permettre la massification du réemploi, les acteurs du bâtiment ont besoin d'identifier des opportunités économiques de réduction des coûts.

Des acteurs du réemploi variés et de plus en plus nombreux en France :

Panorama des acteurs du réemploi dans le bâtiment (non exhaustif)

Deux évolutions réglementaires vont grandement faire évoluer le secteur :

  • La loi AGEC, qui dispose :
    • Obligation d’acquisition d’une part de matériaux réemployés au sein de la commande publique ;
    • Création de la filière REP (responsabilité élargie du producteur) PMCB* et agrément d’éco-organismes dédiés (zones d’ombre : définition du producteur, quels déchets compris, lien avec le réemploi)

*PMCB = Déchets issus des produits et matériaux de construction du secteur du bâtiment

  • La RE2020, la réglementation environnementale 2020, qui introduit 
    • Un seuil maximum d’émissions carbones
    • Une ACV dynamique dès la construction

Deux exemples inspirants :

  • Projet #1 - Nouveau quartier de la caserne de Reuilly, Paris 12
    • Maître d’ouvrage : Paris Habitat
    • Transformation de 5 des bâtiments existants (ancienne caserne) en logements locatifs 
    • Construction de 6 bâtiments neufs agrémentés d’équipements issus du réemploi 
    • Au total 582 logements locatifs avec des commerces et une crèche
    • Matériaux réemployés : portes, boîtes aux lettres, pavés pour les cheminements piétons, béton issu de la démolition pour la voirie...
  • Projet #2 - Déconstruction de la Cité Gagarine, Ivry-sur-Seine (94)
    • Maître d’ouvrage : EPA Orsa-Grand Paris Aménagement avec Archikubik
    • Impossible de modifier le bâtiment car le bâtiment était trop éloigné des normes
    • Déconstruction sélective 
    • Réutilisation de gros oeuvre : béton, gravats
    • Réemploi d’équipements : radiateurs, portes, boîtes aux lettres
    • D’autres équipements ont été récupéré par l’assistante à maîtrise d’ouvrage (AMOA) Backacia pour être réemployés sur un autre site

La Métropole du Grand Paris a choisi de faire de l’économie circulaire un axe prioritaire de son action en matière de développement économique, notamment via sa plateforme grandpariscirculaire.org. Le territoire se caractérise par une forte densité des opérations de déconstruction et de réhabilitation à venir sur le territoire, qui implique une production très importante de déchets et des besoins grandissants en matériaux sur les années à venir.

Comment opérer cette transformation sur le territoire ?

  • Mettre en place des filières de réemploi et de recyclage ;
  • Constituer des espaces dédiés (“espaces tampons”) pour entreposer et stocker des matériaux en vue de les retraiter et de les réintroduire dans de nouvelles constructions ;
  • Utiliser un espace de stockage au pied des chantiers lorsque c’est possible, des fonciers temporairement mobilisables, ou des fonciers plus pérennes (les friches sont sous-utilisées aujourd’hui).

Comment répondre aux besoins des acteurs de la filière bâtiment ?

  • Objectif de la Métropole : développer un réseau exemplaire de plateformes 3R (réemploi, réutilisation, recyclage) physiques qui permettront de :
    • Absorber les flux déconstruits
    • Livrer de nouveaux matériaux réemployés, recyclés à destination des nouvelles constructions

Quelles sont les priorités d’action de la Métropole sur les prochains moins ?

  1. Fédérer l’ensemble des acteurs du territoire autour de la Charte Métropolitaine pour la Construction Circulaire ;
  2. Diffuser les solutions existantes via le Catalogue des Solutions pour la Construction Circulaire ;
  3. Faire émerger de nouvelles plateformes via un Programme « Nouvelles Plateformes pour la Construction Circulaire ».

N'hésitez pas à rejoindre la communauté GT Plan des Plateformes pour la Construction Circulaire de grandpariscirculaire.org 


Cycle Up développe des outils et des services à destination des acteurs du bâtiment pour répondre à leurs besoins et accélérer la prise en compte du réemploi et de l’économie circulaire dans le domaine de la construction et de l’immobilier. En partenariat avec Bouvelot TP, Cycle Up a également ouvert un entrepôt logistique de 1000m² afin de valoriser et reconditionner les matériaux issus de la déconstruction tout en proposant de l’insertion professionnelle en partenariat avec ARES.

Quels constats faire du réemploi dans la construction aujourd’hui ?

  • Peu d'offres de matériaux de réemploi au vu de la quantité de déchets émis par le secteur ;
  • Formation nécessaire des différents acteurs (terrain, conception,  maîtrise d’ouvrage) ;
  • Un secteur faiblement digitalisé malgré l’essor du BIM ;
  • Une fonction achat essentielle : pas de fonctions achats assez structurées chez les petits et moyens acteurs ;
  • Manque d’anticipation : achats en fonction de l’avancée du chantier ;
  • Besoin de proximité avec les fournisseurs : achats de dernière minute et de façon informelle avec un fournisseur régulier ;
  • Problématique de coûts de transport : un matériau de réemploi ayant une plus faible valeur et donc un coût plus faible, nécessité pour les acteurs de s’approvisionner à proximité des chantiers afin d’en limiter les coûts de transport ;
  • Manque de confiance dans les matériaux réemployés.

Quel est l’intérêt des installations en physique comme l’entrepôt expérimental du réemploi de Cycle Up à Saint-Ouen ?

L'entrepôt présente 4 avantages :

  • Augmenter la visibilité des produits dans un espace vitrine ;
  • Stocker les matières afin de mieux les reconditionner ;
  • Augmenter la qualité des matériaux et donc leur fiabilité ;
  • Rendre la matière attractive et intéressante pour un professionnel.

Les apprentissages tirés par Cycle Up de son expérimentation à Saint-Ouen :

  • Se positionner à proximité des chantiers, dans des zones d’intensité immobilière ;
  • Mesurer les flux, le temps de travail, le potentiel d’insertion, la mesure des qualifications nécessaires pour opérer le lieu, ainsi que leur capacité à reconditionner un flux donné. 

Dès lors, deux questions se posent :

1) Où et comment développer d’autres lieux physiques de stockage ?

  • Dans des zones de construction forte :
    • Avantages : opportunités de business fortes car besoin élevé de matériaux et une proximité recherchée par les maîtres d’ouvrage.
    • Inconvénients : déménagements fréquents dans une autre zone d'intensité de développement immobilier, dépendance à l’activité des chantiers, coût opérationnel non négligeable.
  • Pérenniser l’activité sur un lieu fixe : 
    • Avantage : plus simple pour l’insertion, l’inclusion, la formation, et les investissements de machines.
    • Inconvénients : risque de proximité insuffisante avec les maîtres d’ouvrage.

2) Faut-il se spécialiser sur des lots techniques ou non ?

  • Avoir des entrepôts multi-techniques qui proposent aussi bien du parquet, que des lots techniques d’électricité, de plomberie, etc.
    • Avantages : variété de l’offre, permet d’adresser l’ensemble des produits en réemploi.
    • Inconvénients : massification plus complexe et importants besoins logistiques de stockage.
  • Se spécialiser sur certains lots techniques :
    • Avantages : avoir une offre plus pertinente car adaptée à un seul type de réemploi, et être plus performant grâce à l’acquisition de machines dédiées.
    • Inconvénient : offre moins large.

La stratégie de Cycle Up à moyen terme : 

  • Multi-flux et multi-lots : servir l’ensemble des lots techniques dans des entrepôts situés dans des zones de construction forte.

Les principaux défis et contraintes pour développer le réemploi dans le bâtiment à grande échelle :

  • Changer de pratiques : il n’y a pas de freins juridiques, assurantiels ou techniques important mais il faut changer de manière de prescrire ;
  • Développer un modèle robuste à 2 acteurs très différents : les acteurs de la déconstruction offrent du gisement au secteur, tandis que les acteurs de la construction ont besoin d’utiliser des matériaux :
    • Ceux qui déconstruisent sont plus volontaires concernant le réemploi car :
      • Sont rémunérés s’ils revalorisent leurs flux sortants ;
      • Évitent un coût en ne payant pas les bennes de déchets ;
      • Rien ne change dans leurs opérations.
    • Ceux qui construisent sont moins volontaires :
      • Un projet neuf avec des matériaux qui ne le sont pas est encore difficile à imaginer et accepter ;
      • Impression de devoir convaincre toute la chaîne de décisions.

Une rediffusion du webinaire est disponible !

 

Quelques ressources pour aller plus loin :

  • Vidéo du projet de réemploi de la Crèche Justice (Paris 20) en lien.
  • La plupart des acteurs représentés dans le panorama sont répertoriés sur le site en lien.
  • La F.A.Q de l'INEC et du cabinet Enckell Avocats : questions-réponses pour intégrer l'économie circulaire dans le BTP.
  • Plus d’informations sur la loi AGEC appliquée au secteur du bâtiment en lien.
  • Plus d’informations sur les implications de la RE2020 sur les futures constructions neuves en lien. 
  • Pour en savoir plus sur le nouveau quartier de la caserne de Reuilly Paris 12) et la déconstruction de la Cité Gagarine (Ivry-sur-Seine).

Visite terrain en vidéo de l’entrepôt du réemploi de Cycle Up à Saint-Ouen :


 

N’hésitez pas à contacter l’équipe Développement Economique Durable de la Métropole du Grand Paris pour plus de renseignements sur l’accompagnement aux achats solidaires et circulaires proposé gratuitement à toutes les collectivités métropolitaines : grandpariscirculaire@metropolegrandparis.fr ou bien directement à Adrian Deboutière  (adrian.deboutiere@metropolegrandparis.fr)

 

 

 Allongement de la durée d'usage
 Aménagement territorial
 Approvisionnement durable
 Coopération territoriale
 Déchets
 Eco-conception
 Réemploi
 Replay / rediffusion
 Réutilisation
 Recyclage
 Sobriété
 Territoire
 Valorisation
 Webinaire
 bâtiment
 BTP
 rediffusion

Modérateur

  • Amélie Vaz

    Responsable études et prospective

    Suivre
  • Dernière modération le 12/10/2021 - 10:20

    Auteur de la page

  • Circul'R

    Startup de l'économie circulaire

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Allongement de la durée d'usage
     Aménagement territorial
     Approvisionnement durable
     Coopération territoriale
     Déchets
     Eco-conception
     Réemploi
     Replay / rediffusion
     Réutilisation
     Recyclage
     Sobriété
     Territoire
     Valorisation
     Webinaire
     bâtiment
     BTP
     rediffusion