Voyons plus large, allons au-delà du recyclage des déchets !

L’économie circulaire un nouveau modèle, créateur de valeur.

Bien souvent on résume l'économie circulaire au recyclage des déchets. Et les exemples pleuvent, comme celui de Tarkett qui réintègre dans sa production les chutes de chantiers, ou encore l’entreprise Miniwiz qui crée de nouveaux matériaux démontables à partir de déchets. Ces exemples montrent que le recyclage donne lieu à de nouveaux business. Ça tombe bien puisque nous parlons d’économie !

Conscient du potentiel incroyable que présente ce nouveau modèle, ELAN vous propose un accompagnement pour ne pas passer à côté de ce game-changer.

Mais la définition de l’économie circulaire est bien plus large, comme l’attestent les 7 piliers proposés par l’ADEME :
· L'approvisionnement durable
· L'éco-conception
· L’écologie industrielle et territoriale
· L’économie de la fonctionnalité
· La consommation responsable
· L’allongement de la durée d’usage des produits
· L’amélioration de la prévention, de la gestion et du recyclage des déchets

Forcément, ça élargit le débat ! Dans les semaines à venir, je vous propose d’analyser chacun de ces piliers et d’en retirer les opportunités en lien avec nos convictions.

Rappel d’une évidence : définition simple de l’économie circulaire

En deux mots, et sans vouloir spoiler les autres articles, l’économie circulaire c’est avant tout un nouveau modèle économique qui se veut ancré sur une évidence : il nous faut économiser les ressources pour pérenniser notre modèle.

Les ressources en question : naturelles et foncières

En phase avec l’association Orée, il nous semble pertinent que l’économie circulaire traite ces deux types de ressources. Les ressources naturelles bien sûr, en prenant en compte l’épuisement des ressources naturelles non renouvelables, et aussi la gestion des ressources naturelles renouvelables ;

Moins évidente, la gestion des ressources foncières est bien au cœur de l’économie circulaire. Pourquoi ? Parce que nous sommes de plus en plus nombreux sur terre (7 milliards en 2017 VS 9,7 milliards à horizon 2050) et que la population ne cesse de s’urbaniser (3,9 milliards de 2014 VS 6,3 milliards en 2050). L’optimisation de la gestion de la ressource foncière est donc capitale pour le secteur de l’immobilier. Elle doit permettre de limiter l’étalement urbain et la consommation des terres agricoles en périphérie des villes. Chaque foncier et chaque bâtiment doivent avant tout être utilisés de manière optimale.

C’est un bien grand défi à relever ! Mon ambition, et celle d’ELAN, c’est d’être un facilitateur pour amorcer cette mutation profonde.
Je n’en dis pas plus et vous laisse découvrir les prochains articles !

Modéré par : Tariq Rami

Autres actualités dans "Générales"

Présentation du Programme-action "Achats et économie circulaire"

Publié le 21 déc. 2018 - 12:46

Le 14 décembre dernier, le Programme-action « Achats et Économie Circulaire » a été lancé en collaboration avec l’Institut National de l’Économie Circulaire, la Métropole du Grand Paris et l’Observatoire des Achats Responsables, visan (...)

L’économie circulaire entre à la business school

Publié le 11 déc. 2018 - 17:15

Façonnée par la transformation digitale, l’impression 3D et la robotisation de la production, l’industrie du futur se cherche aussi de nouveaux modèles économiques plus durables. Comme l’exprime le Premier ministre Edouard Philippe (...)

Paris dévoile son deuxième plan d’actions pour l’économie circulaire

Publié le 11 déc. 2018 - 16:46

Depuis 2015, la ville de Paris s’est engagée dans le déploiement d’une politique d’économie circulaire ambitieuse. L’adoption du premier Plan économie circulaire de Paris et de la première feuille de route économie circulaire (...)


  • Publié le 08 nov. 2018 - 15:54 GMT
    par Camille Bertin|Grandpariscirculaire.org
    Vue 104 fois
 Economie circulaire
  Usages
  Responsable
  Ecologie




Recherchez

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités