Matériaux de la transition énergétique: priorisons les stratégies de circularité

Matériaux de la transition énergétique: priorisons les stratégies de circularité

 

Dans une nouvelle étude, RECYC-QUÉBEC recommande des stratégies d’économie circulaire pour la gestion durable des matériaux de la transition énergétique.

Dans le contexte où les efforts gouvernementaux pour accélérer la transition énergétique se multiplieront dans les prochaines années afin de répondre aux objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) du Québec, il est nécessaire de développer une vision stratégique de la gestion des ressources concernées.

La fabrication des équipements requis pour cette transition, si on considère par exemple l’électrification des transports et le développement de la production d'énergies renouvelables comme l'éolien et le solaire, nécessite l’utilisation de minéraux critiques et stratégiques (MCS). On peut penser au lithium pour les batteries des véhicules électriques et à bien d'autres comme le nickel, le graphite ou le cobalt notamment. 

Consulter le Plan québécois pour la valorisation des minéraux critiques et stratégiques 2020-2025.

Notons que l'approvisionnement en MCS n'est pas une question concernant uniquement le Québec, c'est devenu un enjeu stratégique mondial. Il ne fait aucun doute que la production croissante des équipements, des infrastructures et des matériaux en lien avec la production et le stockage d'énergie est plus que jamais dépendante d'une planification en amont de la gestion durable et circulaire des ressources, dans une perspective de réduction à la source.

Le saviez-vous?
En 2021, on estime à 4 000 tonnes la quantité générée de matériaux liés à la transition énergétique du Québec. On évalue que celle-ci sera d’environ 142 000 tonnes en 2030 et atteindra plus de 296 000 tonnes en 2050.

Un outil d’aide à la décision pour planifier – dès aujourd’hui – les stratégies à déployer

L'étude Matériaux de la transition énergétique : État de situation et pistes de solution s'intéressent à quatre filières importantes, soit celles de l’énergie éolienne, de l’énergie solaire, de l’hydrogène vert et de la mobilité électrique.

Pour chacune d’entre elles, les MCS concernés, ainsi que les matériaux qui devront éventuellement être récupérés et valorisés, sont identifiés. En s’appuyant sur les objectifs gouvernementaux en matière de carboneutralité pour 2030 et 2050, on dresse ainsi le portrait des gisements actuels et prospectifs de ces matériaux. L’étude aborde aussi la conception et la gestion des produits en fin de vie (incluant modes de récupération et acteurs impliqués), ainsi que les bonnes pratiques, les freins et les enjeux à considérer.

Finalement, des recommandations et pistes d’action par produit sont formulées pour les douze stratégies d’économie circulaire.

DÉCOUVRIR L'ÉTUDE

Lire le communiqué.

 Recherche et Développement
 transition énergétique
 montréalcirculaire
 RECYC-QUÉBEC
 matériaux
 étude
 portrait

Modérateur

  • Emilie Chiasson

    Conseillère en communication - Économie circulaire

  • Dernière modération le 02/12/2022 - 17:46

    Auteur de la page

  • Emilie Chiasson

    Conseillère en communication - Économie circulaire

  • Dernière modification de l'auteur le 02/12/2022 - 17:45

    Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Recherche et Développement
     transition énergétique
     montréalcirculaire
     RECYC-QUÉBEC
     matériaux
     étude
     portrait