Abiosol, agriculture biologique et solidaire

  • 2020-02-03 11:36:16
  • /
  • Grandpariscirculaire.org
  • /
  • 77

Nous souhaitons lever les freins à l’installation et accompagner sereinement les porteurs de projet afin de garantir leur épanouissement sur le terrain.

  • Porteur principal : Jemma Lemarchand
  • Nature de l'initiative : Démarche individuelle (entreprise ...)
  • Ile-de-France
  • 47 avenue Pasteur 93100 Montreuil
  • Date de début : décembre 2009

Abiosol est un regroupement de quatre structures complémentaires qui propose un accompagnement optimal des futures installations d’agriculteurs et d’agricultrices biologiques en Île-de-France en mutualisant les moyens, les outils et les compétences.

Quatre structures qui composent Abiosol sont :

  • La coopérative « Les champs des possibles » qui anime un dispositif régional de couveuse d’activités agricoles, permettant aux candidat.e.s à l’installation de tester en «grandeur réelle » leur projet pendant 1 à 3 ans dans des fermes d’accueil, accompagnés, dans un cadre légal, avec des moyens matériels mis à disposition.
  • L’association « Terre de Liens Île-de-France » qui favorise l’accès au foncier pour les candidat.e.s à l’installation, mobilise les citoyen.ne.s autour des enjeux de préservation des terres agricoles, sensibilise et incite les collectivités et partenaires territoriaux à agir en faveur de l’installation agricole. L’association fait partie du Mouvement national Terre de Liens. Par l’intermédiaire de la Foncière et de la Fondation Terre de Liens des acquisitions collectives et solidaires de biens agricoles sont possibles pour des mises à bail à des candidat.es à l’installation prioritairement.
  • Le Groupement des Agriculteurs Biologiques d’Île-de-France (GAB IdF) qui est une organisation professionnelle à vocation syndicale qui a pour objet de développer l’Agriculture Biologique en Ile de France. Le GAB IdF sensibilise aux changements de pratiques agricoles, accompagne les conversions et les installations, mobilise les collectivités sur le foncier, la mise en place de circuits de proximité, la préservation de l’eau sur leur territoire. Le GAB IdF assure un travail de structuration des filières agricoles. Il défend les intérêts des producteurs auprès des pouvoirs publics et des organisations professionnelles. Fédéré à l’échelle nationale par la FNAB, le GAB IdF est aussi l’Observatoire régional de l’Agriculture biologique francilienne (ORAB) et organisme de formation agréé.
  • Le réseau des AMAP d’Île de France accompagne le développement et la pérennisation des partenariats AMAP entre un.e paysan.ne et un groupe d’amapien.ne.s qui soutient sa ferme.
    Ensemble, ils agissent pour le développement d’une agriculture paysanne, de proximité, économiquement viable et socialement équitable.

Bénéfices qualitatifs

  • Installation de paysans et paysannes en IDF
  • Développement de l’agriculture biologique respectueuse de l’environnement
  • Développement d’une agriculture vivrière

Bénéfices quantitatifs

  • Abiosol reçoit 200 porteurs de projets par an
  • Et permet en moyenne 20 installations par an

Etapes de l'initiative

Abiosol propose des réunions d’accueil toutes les trois semaines avec présentation de l’organisation, des formations et de l’accompagnement.
Formation 1 : « Paysan demain » ;  Un parcours d'immersion pour découvrir le métier de paysan et faire murir le projet de transition professionnelle. Le parcours alterne des temps de regroupement entre stagiaires, animés par des formateurs pour analyser l'expérience vécue et murir l'idée de transition professionnelle (4 jours au total) et des stages sur des fermes (4 fois 15 jours).
Formation 2 : « De l’idée au projet » :  Une formation enrichissante qui permet de clarifier son projet, le faire connaître, approfondir ses connaissances, échanger avec des paysan.nes et porteur.ses de projet. 10 journées de formation thématiques pour accompagner à la construction de son projet et passer du rêve au concret. Au programme : notion de gestion, commercialisation, gestion du temps de travail, fertilité du sol, accès au foncier, ergonomie, collectif, etc.
Les personnes en formation bénéficient d’un accompagnement individuel dans la construction de leur projet, de formations à l’émergence et à la construction de projet, de visites de fermes, d’apéro installation …Une quarantaine de porteurs de projets signent chaque année.

Facteurs d'accélération et freins

Frein : manque de financements et difficultés d’accès au foncier
Accélérateur : un nombre en hausse de porteurs de projet

Domaines d’activités

  • Agriculture
  • Alimentation

Ressources

  • Alimentaire

Partenaires

  • La coopérative Les champs des possibles
  • L’association Terre de Liens Île-de-France
  • Le Groupement des Agriculteurs Biologiques Île-de-France
  • Le réseau des AMAP Île-de-France
  • Moyens techniques

    Formations dans les fermes

    Formations en salle

    Moyens humains

    1 salariée
    1 référent par structure

    Financeurs

  • Ville de Paris
  • CD 94
  • CD 77
  • Agence de l’eau Seine-Normandie
  • Région Île-de-France
  • Essonne 91
  • Driaaf
  • Financement

    Coût de l’organisation de la formation « Devenir Paysan » : 13 000€ Coût de l’organisation de la formation « De l’idée au projet » : 15 000€ L'initiative a été financée via des subventions et le financement des formations se fait via les participants

    Témoignages

    « En 2016, grâce à une soirée organisée par la couveuse d’activité « Les Champs des Possibles » à Montreuil, j’ai connu le pôle Abiosol et les formations proposées. Le parcours DIAP était bien adapté par rapport à l’état de ma réflexion sur une éventuelle reconversion.  Je ne connaissais pas grand-chose au métier de maraîcher, je ne savais pas quelles formations je devais suivre, tout était encore très vague dans mon esprit (…)
    Ça m’a permis de découvrir différents métiers agricoles grâce aux visites de ferme, et d’aborder des sujets importants (formation, financement, recherche de foncier…)  J’ai commencé à me projeter et à voir quelles étaient les prochaines étapes.
    Ce qui m’a le plus intéressé ce sont les rencontres.  La rencontre avec les paysan·es, leur parcours de vie, leur environnement de travail.  Et aussi la rencontre des autres « stagiaires », plus ou moins dans le flou comme moi.  Nos discussions et nos questionnements ont alimenté la réflexion sur nos projets. »

     Economie sociale et solidaire
     Formation
     Accompagnement
     Agriculture biologique

    Modérateur

  • Vincent Gilfaut

    Responsable de projets

    Suivre
  • Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Economie sociale et solidaire
     Formation
     Accompagnement
     Agriculture biologique