Déchets électroniques : sensibiliser la population à la nécessité de réparer plutôt que de jeter

  • 2020-06-22 17:20:11
  • /
  • Grandpariscirculaire.org
  • /
  • 130

Soutenir le mouvement "right to repair" (droit de réparer) et sensibiliser aux enjeux écologiques pour réparer les appareils électroménager.

  • Porteur principal : ADEPEM
  • Nature de l'initiative : Démarche individuelle (entreprise ...)
  • 104 rue de Maubeuge, 75010 Paris
  • Date de début : juin 2020
  • Date de fin : décembre 2020

Nous avons réalisé une infographie sur les déchets électroniques, qui pèsent 50 millions de tonnes chaque année : 50% sont issus directement de l'électroménager (petit et gros électroménager), tandis que d'autres catégories viennent alimenter ce désastre écologique : l'informatique, les lampes, les écrans et le matériel réfrigérant.

Voici le constat alarmant de l'augmentation des appareils jetés dans le monde : nous produisons d'énormes quantités de déchets électroniques chaque année. Ce nombre ne fait qu'augmenter, en moyenne de 4% à 5% par an, tandis que nous ne recyclons moins de 30% de ces déchets.

Mais les choses peuvent changer, notamment à la lumière du mouvement "Right to repair", qui provient des États-Unis, plus précisément du Massachussets, où une loi a été promulguée concernant l'industrie automobile, afin de contraindre les fabricants à revoir leur politique sur les composants utilisés à l'échelle nationale. D'autres états américains ont également emboité le pas, comme le Minnesota, New York, le Nebraska ou encore le Dakota, qui ont mis en place des politiques du "Right to repair" : ces initiatives sont à la frois créatrices d'emploi (on parle de 200 emplois pour 1000 tonnes de déchets électroniques recyclés), et bien évidemment une solution pour lutter contre l'impact écologique de ces déchets.

Bénéfices qualitatifs

Les objectifs qualitatifs sont la sensibilisation du grand public, aussi bien à travers les habitants de Paris, mais également à l'échelle nationale, sur les enjeux écologiques qui gravitent autour de l'électroménager, et les idées reçues sur le recyclage de ces produits électroniques. La volonté est de montrer également que les initiatives doivent émaner des institutions gouvernementales d'une part, mais également passer par la prise de conscience collective que le consommateur joue un rôle de premier ordre.

Bénéfices quantitatifs

Une étude récente menée par l'ADEME, sur le coût du renouvellement des appareils électroménager par les ménages, pouvait générer une économie jusqu'à 669 euros par foyer quand ce dernier repousse son projet de renouvellement d'électroménager d'un an. La durée de vie des équipements électroménagers est au coeur de l'initiative, et il est nécessaire de sensibiliser le grand pubic sur la possibilité de réparer soi-même son appareil en panne, ou de l'inciter, si l'appareil fonctionne parfaitement, à prolonger son utilisation d'une année supplémentaire. On voit par ailleurs que de nombreux secteurs générateurs de pollution et consommateurs d'électricité, font également de nombreuses avancées, à l'image des datacenters de moins en moins énergivores selon la revue Datackathon, qui montre que tous les secteurs technologiques font des efforts pour réduire leur empreinte carbonne.

Etapes de l'initiative

  1. Collecter de nombreuses sources d'informations pour synthétiser le travail de recherche
  2. Agréger les données et uniformiser l'étude
  3. Réaliser une infographique et la diffuser

Facteurs d'accélération et freins

Donner accès à des ressources complètes aux consommateurs, afin de :

  1. prendre conscience du phénomène (infographiques, reportages, enquêtes journalistiques...)
  2. devenir consommacteur et pouvoir agir concrètement (tutoriels vidéos, conseils et guides en ligne...)
  3. faire en sorte que les fabricants de ces appareils électroniques rendent disponibles des pièces détachées le plus longtemps possible

Moyens techniques

Nous avons essentiellement communiqué sur Internet pour diffuser le message au plus grand nombre, à travers une campagne de communication à destination de médias nationaux et spécialisés. 

Moyens humains

Une équipe de 4 personnes ont travaillé sur cette campagne :

  • un journaliste économique spécialisé sur les sujets des nouvelles technologies et de l'environnement
  • un expert en matériel électronique spécialisé dans l'électroménager
  • un graphiste / webdesigner
  • un chargé de marketing
 Plan déchets
 Justice environnementale
 Modèles économiques
 Territoires zéro déchet - zéro gaspillage
 déchet
  pollution
  recyclage
  écologie
  électronique
  électroménager

Modérateur

  • Perrine Colomer

    Chargée de mission économie circulaire

    Suivre
  • Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Plan déchets
     Justice environnementale
     Modèles économiques
     Territoires zéro déchet - zéro gaspillage
     déchet
      pollution
      recyclage
      écologie
      électronique
      électroménager