Moulinot : créateur de compost haute couture

  • 2018-07-02 14:37:14
  • /
  • Grandpariscirculaire.org
  • /
  • 510

Moulinot Compost et Biogaz est le spécialiste du tri à la source, de la collecte et de la valorisation des déchets alimentaires

  • Nature de l'initiative :
  • MGP
  • 4 rue de Gramont 75002 Paris
  • Date de début : mai 2013

Initié par un professionnel de la restauration, Moulinot est une entreprise sociale et solidaire spécialisée dans le recyclage des déchets alimentaires. Elle propose une offre complète et totalement circulaire incluant :

  • l'accompagnement et la formation au tri et à la maîtrise du gaspillage alimentaire
  • la collecte par des véhicules écologique
  • la valorisation par compostage, lombricompostage et méthanisation

Moulinot Compost et Biogaz intervient sur le marché́ des biodéchets.  en proposant une offre de service complète basée sur quatre prestations distinctes pouvant être couplées en fonction des besoins des clients : 

Accompagnement et sensibilisation à la mise en place du tri à la source des biodéchets dans les locaux des clients.

Collecte des biodéchets mis à disposition par les clients dans des bacs roulants.

Garantie d'un traitement par méthanisation ou compostage pour retour au sol des amendements produits.

Etudes et conseils pour la prise de décision du déploiement de la collecte et du traitement des biodéchets. 

Bénéfices qualitatifs

En 2017, dans le cadre d'un partenariat avec le groupe SEMARDEL, Moulinot a ouvert la première plateforme de compostage et lombricompostage de déchets alimentaires en Ile-de-France.

Elle permet la production d'un compost “haute couture”, résultat d’un processus 100% naturel de recyclage de la matière organique.

Notre approche s’inspire directement de la nature, où les vers de terre et les micro-organismes jouent un rôle fondamental pour recycler à l’infini les matières organiques. Ils renouvellent ainsi la qualité et la vie des sols.

Nos produits sont fabriqués selon une recette maison, qui mêle les restes alimentaires triés à la source avec des déchets verts. Leur grande richesse en éléments fertilisants et en matières organiques améliore la structure du sol et dynamise la vie microbienne du sol.

Bénéfices quantitatifs

En l'absence de tri, les déchets alimentaires sont systématiquement collectés avec les ordures résiduels et traités par incinération ou enfouissement, avec de réels impacts sur l'environnement.

Grâce son action et à sa méthodologie complète, Moulinot transforme ses déchets en ressources, permettant la production d'amendements organiques naturels de qualité et d'énergies.

Depuis la création de l'entreprise, Moulinot a ainsi pu valorisé plus de 10 000 tonnes de restes alimentaires et a sensibilité plus de 5 000 personnes au tri à la source.

Moulinot dispose aujourd'hui de plus de 500 points de collecte en Ile-de-France, ce qui représente les restes de 150 000 repas par jour.

Etapes de l'initiative

2007 : Stephan Martinez met en place le tri des déchets alimentaires dans ces propres restaurants

2008 : Création de la "Moulibox", un mini-lombricomposteur, permettant de sensibiliser au tri des déchets alimentaires

2013 : Création de "Moulinot Compost & biogaz"

2014 : réalisation d'une opération pilote auprès de 80 professionnels de la restauration dans le centre de Paris, en partenariat avec l'ADEME, la ville de Paris, la Région IDF, le SYCTOM et le SYNHORCAT

2015 : lancement d'une expérimentation de lombricompostage des restes alimentaires de la COP 21

2017 : ouverture de la première plateforme industrielle en IDF de compostage de déchets de cuisine et de table.

2018 : 40 salariés / 700 tonnes collectés par mois

Facteurs d'accélération et freins

Notre stratégie repose sur 3 axes principaux :

  • Développement des moyens commerciaux ;

  • Renforcement progressif d'une équipe 'siège'

  • Investissement matériels pour accompagner la croissance

Nos facteurs d’accélération :

  • Une équipe de dirigeants complémentaires bénéficiant de nombreux soutiens et conseils extérieurs ;

  • Une très bonne connaissance des besoins des clients et de leurs spécificités ;

  • La réglementation relative aux gros producteurs de biodéchets va toucher un nombre croissant d’acteurs dans les années à venir

  • Une notoriété forte acquise sur le secteur de la restauration

Nos freins :

  • La complexité de la fiscalité liée aux déchets et le manque d’incitation à mettre en place le tri et la valorisation des déchets

  • Le manque de moyens financiers, alors que notre activité nécessite des investissements importants

Domaines d’activités

  • Agriculture
  • Alimentation
  • Recyclage

Ressources

  • Alimentaire
  • Déchet
  • Biodéchet
  • Biogaz
  • Méthanisation
  • Compost

Partenaires

  • SYNHORCAT
  • ADEME
  • Ville de Paris
  • Région IDF
  • Moyens techniques

    Une méthodologie adaptée pour le tri des biodéchets : 
    Des outils de sensibilisation (affiches, guides, etc. …)
    Le sac poubelle transparent
    Des bacs poubelle à fond sphérique spécialement adaptés aux biodéchets
    Une interface client pour le suivi des quantités collectées et la mise à disposition des documents règlementaires
    
    Des moyens matériels spécifiques aux biodéchets et conçus pour une intervention en milieu urbain dense : 
    Flotte de véhicules légers de type camion benne à moteur bicarburation (méthane/essence), d'un système de pesée embarquée et d'un logiciel embarqué (GPS, RFID pour le comptage des bacs, enregistrement poids, transmission en temps réel). 
    Un gros porteur (19 tonnes) fonctionnant au méthane et ses bennes. 
    Locaux techniques et centre de regroupement dans lequel les camions bennes déversent les biodéchets. 
    
    Des moyens de traitement : 
    Dans un premier temps, l'entreprise s'appuie sur les moyens techniques du groupe SARIA (Usine de méthanisation). 
    Dans une seconde phase de développement, l'entreprise prévoit la création d'une plateforme de compostage

    Moyens humains

    Moulinot Compost et Biogaz emploi à ce jour d'une équipe de 40 personnes.

    Autres intervenants

  • ADEME
  • Ville de Paris
  • Région IDF
  • Financeurs

  • Opération pilote : Synhorcat, ADEME, Ville de Paris, Région IDF
  • France Active
  • Paris Initiative Entreprise
  • Banque populaire Rives de Paris
  • NOVESS
  • INCO
  • Caisse des Dépôts et Consignations
  • Témoignages

    Article paru dans le magazine SYTCOM MAG (magazine de l'agence métropolitaine des déchets ménagers) du 3ème trimestre 2014.

    Près de la Bourse, une révolution silencieuse est en marche dans les cuisines du Mesturet, bistrot parisien par excellence. Pour les consommateurs, rien ne change en apparence. Mais dans les coulisses, les troupes d’Alain Fontaine sont mobilisées depuis quelque temps pour trier les biodéchets. Au bar, une poubelle reçoit le marc de café et les rondelles de citron, tandis qu’en cuisine les employés mettent les déchets organiques dans un sac transparent permettant de voir ce que l’on jette et d’éviter les erreurs de tri. Les sacs sont ensuite conservés dans des bacs réfrigérés pour être collectés de bon matin, direction l’usine de méthanisation d’Étampes, dans l’Essonne.

    «Dès que nous avons su qu’une collecte des biodéchets était lancée, nous nous sommes portés volontaires. C’est un geste écologique et citoyen qui nous permet de faire des économies et qui nous aide à anticiper la réglementation », résume le patron de l’établissement.

    80 RESTAURANTS PARISIENS CONCERNÉS À l’origine de cette opération pilote de collecte et de valorisation des biodéchets, un autre restaurateur, Stéphan Martinez. Depuis 2007, il s’intéresse à la question. Il a d’abord fait du compost dans son restaurant avant de créer sa société, Moulinot Compost et Biogaz, spécialisée dans le tri, la collecte et le traitement des biodéchets. C’est lui qui a frappé à la porte du Syndicat National des Hôteliers, Restaurateurs, Cafetiers et Traiteurs (Synhorcat). « J’ai sollicité l’appui du Synhorcat afin de lancer ce projet dans les établissements volontaires des 1er, 2e et 8e arrondissements de Paris » détaille-t-il. Objectifs : sensibiliser les restaurateurs et leurs équipes, repérer les difficultés éventuelles en matière de collecte et évaluer la quantité de biodéchets à traiter.

    ORGANISER DÈS À PRÉSENT LA FILIÈRE « Cette expérimentation est une manière d’anticiper la réglementation en instaurant une économie de système : dans le futur, la participation demandée aux restaurateurs pour assurer la collecte sera inférieure à l’écotaxe, s’ils ne respectent pas les obligations réglementaires » souligne Didier Chenet, président du Synhorcat. « C’est aussi une manière de promouvoir le “fait 100 % maison” que nous défendons. Plus on consomme de produits bruts, plus on produit de déchets organiques » précise-t-il. Le bilan est attendu pour la fin de l’année. D’ores et déjà, au Mesturet, l’opération a porté ses fruits. « Nous nous sommes rendu compte que nous épluchions mal nos légumes et que nous perdions de la matière première. Nous avons changé nos habitudes et diminué le volume de nos épluchures de 20 kg par mois ! » conclut Alain Fontaine.   

    Lien(s) web

    Documents

  •  Engagement volontaire
     Prévention
     Sensibilisation
     Economie sociale et solidaire
     Circuits courts
     Filières locales
     Formation
     Plateforme logistique
     Recherche et Développement
     Plan déchets
     Réglementation
     Réseaux
     Territoire
     Accompagnement
     RSE
     Territoires zéro déchet - zéro gaspillage
     Economie circulaire
      Valorisation des biodéchets
      Collecte écologique
      Lombricompostage
      Compostage
      Energie
      Déchets alimentaires

    Modérateur

  • Tariq Rami

    Chargé d'étude

    Suivre
  • Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Engagement volontaire
     Prévention
     Sensibilisation
     Economie sociale et solidaire
     Circuits courts
     Filières locales
     Formation
     Plateforme logistique
     Recherche et Développement
     Plan déchets
     Réglementation
     Réseaux
     Territoire
     Accompagnement
     RSE
     Territoires zéro déchet - zéro gaspillage
     Economie circulaire
      Valorisation des biodéchets
      Collecte écologique
      Lombricompostage
      Compostage
      Energie
      Déchets alimentaires