PHENIX : Seconde vie des invendus

  • 2018-09-27 14:38:33
  • /
  • Grandpariscirculaire.org
  • /
  • 562

PHENIX donne une seconde vie aux invendus

  • Porteur principal : PHENIX
  • Nature de l'initiative :
  • Régions Ile-de-France, Bretagne, Normandie, Hauts de France, Occitanie, Rhône-Alpes, PACA, Grand Est
  • 16 Rue Darcet, 75017 Paris
  • Date de début : mars 2014

PHENIX contribue à la réduction du gaspillage et à la mise en place de circuits d’économie circulaire en BtoB. Sa mission est de favoriser la deuxième vie des produits, alimentaires et non alimentaires, à destination notamment des acteurs associatifs. La société accompagne ses clients professionnels (grande distribution, industriels, traiteurs, agences événementielles, …) dans la gestion de leurs invendus grâce à une gamme de services complète. Le fonctionnement ? Les membres de l'équipe agissent comme des alchimistes, qui transforment les surplus et déchets en or:

– en don aux associations caritatives quand il s’agit de produits consommables ou non-alimentaires,

– en nourriture animale quand le produit est impropre à la consommation humaine,

– en revente à des déstockeurs,

– en compost ou méthanisation.

Phénix crée des filières de revalorisation, pour des produits qui jusqu’à présent partaient majoritairement en destruction. Ce rôle d’intermédiation et d’accompagnement passe par un réseau physique et des solutions collaboratives, ainsi que par une plateforme numérique connectant offre et demande de surplus.

Bénéfices qualitatifs

BENEFICES ENVIRONNEMENTAUX :

Un tiers des aliments produits par la planète, soit 1600 millions de tonnes sont jetées tous les ans. Cela équivaut à ce qu’il faudrait pour nourrir 65 millions de Français pendant 30 ans.

PHENIX contribue aux résultats attendus de l’Agenda 21, de la loi Grenelle II et notamment du Pacte National de lutte contre le gaspillage alimentaire, et ce à plusieurs niveaux : par la réduction du volume des déchets des entreprises, la réduction de la production (en amont) ainsi que par des actions de sensibilisation au sein des magasins partenaires.

BENEFICES SOCIAUX :

Beaucoup d’associations caritatives souffrent de la réduction des subventions publiques nationales et européennes (en baisse de 3% par an en moyenne sur les 10 dernières années), mais doivent répondre dans le même temps à une forte augmentation des besoins de publics défavorisés (publics reconnus, non reconnus et intermédiaires). PHENIX contribue à diminuer cet effet de ciseau qui frappe le secteur associatif grâce à la réception gratuite de produits variés et de qualité. PHENIX participe aussi à la prise de conscience des enjeux sociétaux et environnementaux des citoyens et ainsi aux changements d'habitudes de consommation.

BENEFICES ECONOMIQUES :

En plus de provoquer des coûts environnementaux inégalés et d’exceller dans le rôle du symbole des excès de notre société, le gaspillage représente pour les entreprises une absurdité économique. Les invendus, surplus de production et déchets sont pour eux une perte sèche ainsi qu’un centre de coûts. En effet, il coûte un hypermarché jusqu’à 150 000€ par an le tri, la collecte, le transport, le traitement et la destruction des déchets. PHENIX permet à ses entreprises clientes de réaliser des économies grâce à une meilleure gestion des invendus, la réduction des coûts : destruction, stockage, manutention…, l’augmentation des revenus grâce à la vente et à la déductibilité fiscale liée aux dons.

Etapes de l'initiative

  • Déploiement en régions puis à l’international,

  • Numérisation progressive des activités via la mise en place d’une plateforme web pour faciliter le changement d’échelle,

  • Contexte règlementaire (loi obligeant les grandes surfaces à valoriser leurs invendus) et sociétal favorable (tendance « antigaspi »).

  • Parmi les freins potentiels figurent : la résistance au changement, les freins inhérents à tout processus d’innovation, la nécessaire formation des utilisateurs, notamment associatifs, à la plateforme web, la gestion de la montée en charge des transactions, la densité de notre réseau de récepteurs et sa capacité d’absorption.

Domaines d’activités

  • Alimentation
  • Industrie
  • Services
  • Commerce

Ressources

  • Matériaux
  • Alimentaire
  • Déchet
  • Biodéchet
  • Electronique

Partenaires

  • Entreprises (producteurs et distributeurs) : Leclerc, Intermarché, Franprix, Carrefour, La compagnie fruitière, L'Oréal, Lindt, Lesieur,Bricoman, Leroy Merlin, Le Public Système, etc.
  • Associations : Croix Rouge Française, Secours populaire français, Restos du coeur, Banques Alimentaires, etc
  • Moyens techniques

    Gamme de services BtoB et Plateforme numérique facilitant la connexion entre offre et demande de surplus

    Moyens humains

    Une équipe solide, répartie entre l’Ile-de-France et nos antennes régionales, à retrouver sur LinkedIn

    Autres intervenants

  • Scale Up Anthropia (ESSEC)
  • Le Comptoir de l'Innovation
  • Financeurs

  • Autofinancement
  • Financeurs privés (fonds d'investissement)
  • BPI
  • Réseau Entreprendre
  • Bretagne Capital Solidaire
  • Crédit Coopératif
  • Témoignages

    Témoignages vidéo:

    Le magasin zéro biodéchet avec PHENIX : https://www.youtube.com/watch?v=jjH9bt1hEWs

    PHENIX lutte contre le gaspillage alimentaire dans les grandes surfaces : https://www.youtube.com/watch?v=sDZcTLF26ak&feature=em-upload_owner#action=share

    PHENIX accompagne les centres commerciaux vers le "0 gaspillage" (Novethic) : https://www.youtube.com/watch?v=24iCYi5NyKg

    Présentation de PHENIX pour LetsGoFrance : https://www.youtube.com/watch?v=2COwVP_3OP8

    PHENIX la start up qui lutte contre le gaspillage : https://www.youtube.com/watch?v=iGZCBssFcMs


    Exemple du magasin E.Leclerc Rueil-Malmaison

    Ce magasin donnait déjà des produits à la délégation locale de la Croix-Rouge Française quelques jours par semaine seulement. Depuis notre collaboration avec le magasin, les surplus encore consommables et utilisables sont redistribués tous les jours à des associations locales. Notre travail de formation et de suivi porte ses fruits puisque la quantité de produits pouvant être donnés, a sensiblement augmenté au point qu’une seule association ne peut pas toujours tout prendre. Désormais, deux associations passent certains jours et se partagent les produits excédentaires en fonction de leurs besoins et de leurs bénéficiaires.

    Les effets positifs de cette démarche sont multiples :

    - réduction du budget alimentation des associations

    - diminution de plus de 50% des bacs à ordures du magasin E.Leclerc et des coûts liés.

    - élément de motivation pour le personnel du magasin E.Leclerc

    Lien(s) web

    Documents

    Les services PHENIX en 2 minutes:

    https://www.youtube.com/watch?v=sDZcTLF26ak&feature=em-upload_owner#action=share

     Action collective
     Coopération territoriale
     Don
     Economie sociale et solidaire
     Prévention
     Territoires zéro déchet - zéro gaspillage
     Invendus
      gaspillage alimentaire
      recyclage
      valorisation
      don alimentaire

    Modérateur

  • Tariq Rami

    Chargé d'étude

    Suivre
  • Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Action collective
     Coopération territoriale
     Don
     Economie sociale et solidaire
     Prévention
     Territoires zéro déchet - zéro gaspillage
     Invendus
      gaspillage alimentaire
      recyclage
      valorisation
      don alimentaire