Matériaux de construction biosourcés

  • Auteur : Ademe
  • Partenaire : NOMADEIS, DGCIS

  • Date de publication : 2015-01-01

    Résumé

    Enquête sur les perceptions, pratiques et attentes des entreprises artisanales en région

    https://www.ademe.fr/materiaux-construction-biosources


    Description complète

    Les 10 enseignements clés de l'enquête sont les suivants :

    • 73% des entreprises interrogées connaissent les matériaux biosourcés
    • Près de 36% des entreprises artisanales du bâtiment interrogées ont déjà mis en oeuvre des matériaux de construction biosourcés (hors bois d'oeuvre). Après le bois d'oeuvre, le chanvre est le 2ème matériau le plus utilisé (51% des entreprises ayant déjà mis en oeuvre des biosourcés l'ont déjà valorisé), juste devant les dérivés du bois (49%) et la ouate de cellulose (40%)
    • La majorité des répondants (53%) estime que la mise en oeuvre des matériaux biosourcés s'inscrit dans une tendance de long terme
    • La maîtrise d'ouvrage privée joue un rôle essentiel dans le développement des marchés des matériaux biosurcés (elle concerne 94% des chantiers mettant en oeuvre ces matériaux). Dans 75% des cas, c'est la demande d'un client qui est à l'origine de l'utilisation des matériaux biosourcés
    • Pour 82% des répondants, les convictions écologiques de la maîtrise d'ouvrage constituent le principal critère de choix en faveur des matériaux biosourcés, devant les préoccupations sanitaires (20%) et le confort d'usage (17%)
    • La majorité des répondants considère que le surcoût à l'achat et la méconnaissance des matériaux biosourcés par la maîtrise d'ouvrage privée (46%) constitue actuellement deux freins majeurs à leur recours.
    • Les entreprises artisanales sont peu nombreuses (6%) à évoquer l'accès à l'assurance décennale comme un facteur de complexification des chantiers mettant en oeuvre les matériaux biosourcés
    • La maîtrise d'ouvrage publique apparaît comme un levier non négligeable du développement des marchés des matériaux biosourcés: 45% des entreprises artisanales ne mettant pas en oeuvre des matériaux biosourcés se déclareraient prêtes à se positionner sur un marché public qui prescrirait leur recours
    • En Aquitaine, en Haute Normandie et en Basse Normandie, plus de deux tiers des entreprises (70%) se considèrent comme des acteurs importants de la transition énergétique, un phénomène particulièrement marqué (80%) chez les entreprises artisanales qui ont déjà mis en oeuvre des matériaux biosourcés
    • En Champagne-Ardenne, en Haute Normandie et en Base Normandie, la moitié des entreprises (51%) souhaiterait recevoir plus d'informations sur les caractéristiques techniques et les spécificités de mise en oeuvre des matériaux biosourcés.



    • Publié le 2018-09-26 18:17:19
      par Tariq Vue 133 fois