Vépluche

  • 2020-10-23 14:06:30
  • /
  • Grandpariscirculaire.org
  • /
  • 73

L’économie circulaire appliquée aux biodéchets

  • Porteur principal : Clara Duchalet
  • Nature de l'initiative : Démarche individuelle (entreprise ...)
  • 2020 : Boulogne-Billancourt, Issy-les-Moulineaux, Paris 15 et Paris 16 / 2021 : tout Paris et sa petite couronne
  • 234 rue de la convention 75015 Paris
  • Date de début : novembre 2018

Vos biodéchets ont de la valeur !

Vépluche collecte gratuitement les biodéchets et les transforme en terreau écologique. Notre solution d’économie circulaire « Biodéchets contre Légumes » s’adresse à la restauration professionnelle. Les restaurants s’approvisionnent chez Vépluche en légumes issus des circuits-courts, et en contrepartie ils bénéficient de la collecte gratuite de leurs biodéchets. Cela leur permet d’avoir une démarche éco-responsable sans payer plus cher. Cette solution s’adresse aussi à la restauration collective.

 

Clara Duchalet a fondé Vépluche pour trouver une solution à un constat aberrant : 30 % des poubelles sont remplies de matières organiques. C’est un gâchis quand on sait que c’est destiné à l’enfouissement ou à l’incinération… alors que c’est une grande ressource agronomique !

 

Le modèle économique de Vépluche est innovant. L’entreprise propose un service gratuit - la collecte des biodéchets, transformés en compost, lequel est vendu à des agriculteurs et villes de la région - et en contrepartie les restaurateurs achètent à Vépluche des légumes issus de ces mêmes agriculteurs.

Vépluche a une véritable démarche d’économie circulaire au niveau local, elle crée une boucle vertueuse en transformant les déchets en ressource. D’un point de vue économique, c’est une structure résiliente grâce à ses diverses sources de revenus (vente des légumes, du terreau, facturations différenciées qui permettent un revenu solide).

Bénéfices qualitatifs

  • Création de 10 emplois, chargés de sens.
  • Une relocation des achats & emplois, une augmentation de la part des approvisionnements locaux.
  • Bien-être au travail pour les équipes de cuisine (personne n’aime jeter !)
  • Création de lien social entre les restaurateurs et Vépluche, ce qui participe à la pérennisation de l’entreprise
  • & promouvoir les achats locaux (véhicules et vélos made in France)
  • logique de maillage territorial

Bénéfices quantitatifs

jusqu’à présent ;

  • Vépluche a collecté et valorisé 70 tonnes de biodéchets
  • Livraison de 90 tonnes de fruits et légumes
  • 5 000 km à vélo électrique parcourus
  • à terme, sur tout Paris,  Vépluche estime que 5000 passages de camion poubelle pourront être évités chaque année
  • En 2020, Vépluche a produit 20 000 sacs de terreau écologique
  • & a permis la réduction du budget achat des restaurateurs de 5% en moyenne

Etapes de l'initiative

 

Lancement en novembre 2018

1ère commande en janvier 2019

Avril 2019 : inauguration de l’usine de compostage électromécanique à Châtillon

Juin 2019 : 50 clients à Boulogne-Billancourt

Mars 2020 : développement de l’activité de livraison à domicile des particuliers sur tout Paris pendant le confinement

Avril 2020 : 1ère production des sacs de terreau « les trésor ‘ganiques »

Mai 2020 : élargissement de l’activité à Pais 15, Paris 16 et Issy-les-Moulineaux

Septembre 2020 : + 20 nouveaux clients malgré le contexte sanitaire

Facteurs d'accélération et freins

Freins :

- les ressources commerciales pour recruter les restaurateurs qui sont onéreuses  (temps vs investissement)

- & les gros investissements logistiques (Vépluche est scalable : elle investit petit à petit pour accompagner sa croissance)

 

Accélérateurs :

- Les partenariats avec les plateformes en lien avec la restauration

- Les collectivités qui reconnaissent la valeur des productions. Par exemple, en aidant à s’insérer dans le milieu scolaire (restauration collective) et pour l’utilisation du terreau, en créant des appels d’offre spécifiques.

- Boucler la levée de fonds en cours pourrait être un grand facteur d’accélération

Domaines d’activités

  • Agriculture
  • Alimentation
  • Mobilité
  • Services
  • Recyclage
  • Commerce

Ressources

  • Alimentaire
  • Biodiversité
  • Déchet
  • Emploi
  • Compost

Partenaires

  • Quinta investments

  • Upcycle
  • Vente de composteurs électro-mécaniques


  • EMD KLEUSTER
  • fabricant des triporteurs


  • Coopérative bio IDF
  • (fournisseur de fruits et légumes)


  • Paris & Co
  • Agence de développement économique et d’innovation de Paris


  • Le C40 Cities
  • Réseau des grandes métropoles mondiales qui luttent contre le changement climatique


  • Les Moulinots
  • PME collecteur de biodéchets


  • Réseau Entreprendre Paris

  • BPI

  • Nature in Bag
  • Ensacheur du terreau Trésor’ganique


  • Grand Paris Seine Ouest

Moyens techniques

1 Camionnette électrique 

2 triporteurs cargos KLEUSTER

1 usine de compostage électromécanique à Chatillon

1 espace logistique à Boulogne-Billancourt

Dispositifs, outils ou méthodologies

La Reverse Logistic 

Le Dernier Kilomètre à vélo

Moyens humains

10 salariés

Perspectives

Décembre 2020 : objectif 100 clients dans la boucle

& début 2021 : démarrage levée de fonds pour couvrir tout Paris

Financeurs

  • Quinta Investments
  • le fonds d’investissement qui finance Vépluche


  • La banque éthique NEF

Témoignages

« Ça faisait des années que ça me faisait mal au coeur de jeter les épluchures et les retours d’assiette. C’était de la perte… alors que là, maintenant, je sais que ça sert à quelque chose ! Grâce à Vépluche, on fait un petit geste pour la planète. Je trouve votre concept vraiment très très bien. Nous on faisait déjà le tri du carton et du verre… Pous les petits restaurateurs, y avait rien qui existait sur les déchets alimentaires ! Grâce à vous, on fait partie d’un écosystème très bénéfique pour nous. C’est très important pour moi qui ai des enfants en bas âge.

Mes clients aussi sont très contents, ils trouvent ça vraiment très très bien. Grâce au macaron et à la communication sur le site, ils vont en être encore plus conscients. Moi, c’est à force d’en entendre parler que j’ai fini par prendre conscience. Plus on en parle, plus tout le monde fait attention, plus on fait des gestes concrets. On n’a qu’une seule planète ! Rendons le monde un peu meilleur !».

Ozkan Demirel, gérant du restaurant La Dolce Vita à Boulogne-Billancourt.

 Circuits courts
 Economie sociale et solidaire
 Modèles économiques
 Labellisation
 Plan déchets
 Prévention
 Sensibilisation
 Territoires zéro déchet - zéro gaspillage
 Accompagnement
 Achats
 RSE
 lutte contre le gaspillage alimentaire
  Consommation responsable
  Recyclage
  Approvisionnement durable
  Ecologie industrielle et territoriale
  Zéro carbone
  produits du terreau
  plan zéro phyto
  BtoB
  logistique zéro carbone
  territoire
  quartier

Modérateur

  • Axelle Brongniart

    Chargée de mission

    Suivre
  • Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Circuits courts
     Economie sociale et solidaire
     Modèles économiques
     Labellisation
     Plan déchets
     Prévention
     Sensibilisation
     Territoires zéro déchet - zéro gaspillage
     Accompagnement
     Achats
     RSE
     lutte contre le gaspillage alimentaire
      Consommation responsable
      Recyclage
      Approvisionnement durable
      Ecologie industrielle et territoriale
      Zéro carbone
      produits du terreau
      plan zéro phyto
      BtoB
      logistique zéro carbone
      territoire
      quartier