L'article du mois - Avril 2020

La crise sanitaire, avec la fermeture de nombreux commerces depuis la mi-mars, est soudainement venue bouleverser nos modes de consommation. Bien que tragique, cette période un peu « hors du temps » a permis à certains d’entre nous, confinés chez eux et limités dans leurs sorties, d’amorcer une réflexion autour de nos habitudes de consommation et plus globalement d’évaluer les rapports que nous entretenons avec nos comportements d’achats.

 

Notre consommation de vêtements a pu faire partie de cette réflexion, non seulement parce que les produits textiles sont devenus des biens de consommation courante faisant l’objet de gaspillage (nous consommons en moyenne 60 % de vêtements de plus qu’il y a 15 ans, et nous les conservons moitié moins longtemps d’après une étude de France Nature Environnement) mais aussi parce que les enjeux sociaux et environnementaux du secteur sont énormes (l’industrie de la mode est l’une des industries les plus polluantes de la planète).

 

Depuis la catastrophe du Rana Plaza au Bangladesh le 24 avril 2013, la fin du mois d’avril est devenue une période de sensibilisation au revers de la mode avec le Fashion Revolution Day devenu Fashion Revolution Week en 2015.

L’objectif de ce mouvement international est de sensibiliser les consommateurs à la mode durable, d’interpeller les marques (principalement sur les réseaux sociaux via le #WhoMadeMyClothes) et ainsi amorcer une transition vers des modes de production, de distribution et de consommation plus responsables.

L’édition 2020 avait pour thème « Consommation de masse : la fin d’une ère », et a été animée de débats autour de la mode éthique.

 

Aujourd’hui, l’équipe du Grand Paris Circulaire vous propose de découvrir les enjeux de l’industrie textile vis-à-vis de l’économie circulaire avec :

 

  • La présentation de 2 initiatives d’économie circulaire dans la filière textile sur le territoire :
    • Chaussettes orphelines, le premier projet de la Maille Éthique, qui porte sur la collecte de chaussettes à recycler, leur transformation en un nouveau fil 100% recyclé en France.
    • La démarche de la ville de Sceaux qui a co-créé, en mobilisant ses habitants, un festival sur l’upcycling fin 2019.

 

 

 

Enfin, si vous souhaitez en savoir plus sur les impacts environnementaux liés à la mode et connaître des astuces pour avoir un dressing plus respectueux de l’environnement, nous vous conseillons l’infographie La Mode sans dessus-dessous réalisée par l’ADEME et Qu’est-ce qu’on fait ?!


 Animation
 Achats
 Clubs d'acteurs
 Economie sociale et solidaire
 Information
 Réseaux d'acteurs
 Réglementation
 économie circulaire textile
  fashion revolution week
  mode durable
  mode éthique
  larticledumois
  larticledumoisGPC

Modérateur

  • Noëlie Liénard

    Chargée de mission

    Suivre
  • Dernière modération le 03/06/2020 - 10:44

    Auteur de la page

  • Noëlie Liénard

    Chargée de mission

    Suivre
  • Dernière modification de l'auteur le 03/06/2020 - 10:44

    Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Animation
     Achats
     Clubs d'acteurs
     Economie sociale et solidaire
     Information
     Réseaux d'acteurs
     Réglementation
     économie circulaire textile
      fashion revolution week
      mode durable
      mode éthique
      larticledumois
      larticledumoisGPC